Comment les legos ont-ils conquis le cœur des adultes ?

Vous avez certainement tous déjà marché sur un Lego au moins une fois dans votre vie et engueulé votre enfant dans la seconde qui suivait. Et oui, malgré le mal qu’il fait à nos orteils, le Lego continue de partager sa vie avec la nôtre. Née en 1932 au Danemark, nos grands-parents et parents étaient les premiers « enfants » à matérialiser leur imagination avec ces jouets. Mais aujourd’hui, ces briques ne séduisent pas seulement les enfants. Effectivement, selon une étude réalisée par l’agence Lego France, 30 % des Français de plus de 18 ans jouent encore aux legos. Comment se fait-il que les adultes l’apprécient autant ?

Comme un retour en enfance

Qui a dit que les adultes n’avaient pas le droit de revenir un instant dans leur plus profonde enfance. Pour l’anniversaire de sa fille, Fabrice a dépensé pour deux. Ce papa de 37 ans n’a jamais arrêté de jouer aux legos. Fan de la saga « Star Wars », il sort du Polygone de Montpellier avec le set du Faucon Millenium sous le bras. Malgré les a priori, le trentenaire n’a pas honte : « Tous les soirs, une fois que les enfants sont couchés, je fais des legos ! Au-delà de l’aspect « jeu », ça m’apaise, c’est ma thérapie » conclue t’il en riant. Spécialiste des marchés héraultais, Roger vend ces briques depuis près de 30 ans en terre montpelliéraine. Depuis quelques années, il a constaté une hausse importante du nombre de clients adultes. « Avant, les gens n’osaient moins, maintenant, je dirai qu’un client sur 2 a plus de 18 ans, confie Roger. Aujourd’hui, je vends des briques plus variées et mes clients me recontactent via les réseaux pour me montrer leurs créations. » Ce phénomène a notamment été étudié par Tommaso Bertolotti, un philosophe franco-italien. Selon lui, dans son ouvrage Légosophie où il étudie la petite philosophie du Lego, il explique : « Si l’on laisse le choix à un adolescent entre une pièce rare de Lego ou un smartphone, il choisira le smartphone alors qu’un adulte fera le choix inverse ».

Club de Lego, le nouveau phénomène associatif

Installés à Maruéjols entre Nîmes et Ales, Loïc et ses amis d’enfance ont fondé leur association en 2019 nommé « Les inconstructibles ». Agés entre 20 et 24 ans, les 3 jeunes gardois ont lancé leur projet dans le but de se retrouver chaque jeudi soir dans la salle des fêtes du village pour créer de nouvelles constructions. Aujourd’hui, Loïc explique qu’ils ont passé un nouveau cap : « On compte une trentaine d’adhérents dans l’association, la mairie est très impliquée dans notre projet et elle nous a aidé à faire de nombreuses expositions dans tout notre département, explique le jeu fan de Lego. Beaucoup d’adultes de plus de 40 ans nous, on rejoint, c’est un vrai partage intergénérationnel. »

La télévision et Lego

Depuis 2020 en France, M6 diffuse une émission où 8 équipes de 2 joueurs s’affrontent dans la construction de legos. Présenté par Eric Antoine, le programme est avant tout une émission familiale. « Cette saison fait beaucoup de bien au cœur, quand on regarde toutes ces personnes unies par la même passion, il y a quelque chose de l’ordre de l’humanité. On se marre ! », expliquait le magicien-humoriste sur le plateau de l’émission. Au niveau des chiffres, la première saison de Lego master a cartonné avec 3,6 millions de téléspectateurs en moyenne et cela montre l'ampleur qu'à Lego dans nos vies. Chers adultes, n'ayez pas peur des préjugés, avec le nouveau slogan danois, « Adult welcome », vous êtes les bienvenus !

Loris SIMONET

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.