Rubrique
Brèves

À Mar Menor, un gigantesque cimetière de poissons

Les chiffres des chercheurs sont effroyables : depuis le 16 août, plus de 15 tonnes de poissons morts ont été retrouvés sur la plage de Los Alemanes. S’il n’y en avait “que” 4,5 tonnes avant ce week-end, celui-ci a été particulièrement meurtrier, faisant grimper les chiffres à 15 tonnes. Si les experts scientifiques n’ont pas encore déterminé les causes précises de ce funeste phénomène, les habitants accusent des industries de polluer les eaux, face à un gouvernement qui ferme les yeux. Samedi, des milliers d’Espagnols se sont rejoints sur les littoraux pour former une chaîne humaine, en signe de deuil. Les millions de poissons et crustacés seraient morts asphyxiés par les nitrates présents dans l’eau, et déversés par des responsables de l’agriculture intensive. Pour l’organisateur de la manifestation, Jesus Cutillas, plus de 70 000 personnes étaient présentes. “C’était une manifestation de deuil pour la mort des animaux… Nous avons voulu que les gens leur demandent d’une manière ou d’une autre pardon pour la barbarie que nous leur avons infligée.”

La procureure de la ville a ordonné l’ouverture d’une enquête à la brigade environnementale, et la maire de la ville voisine de Carthagène, Noella Arroyo, s’est également exprimée sur le sujet. “Les 15 tonnes de poissons morts et de biomasse (retirée du rivage) montrent que c’est vraiment une catastrophe environnementale et une urgence. On a besoin d’une aide immédiate pour l’écosystème”, a-t-elle imploré sur les réseaux sociaux. La ministre de la Transition écologique Teresa Ribera a accusé le Parti populaire (droite) de fermer les yeux sur les pratiques illégales de l’agriculture intensive dans la plaine de Carthagène, et s’est rendue sur place pour constater l’ampleur des dégâts. En 2019, un phénomène similaire avait conduit à la mort de trois tonnes de poissons et crustacés à Mar Menor, provoquant la colère des activistes et des habitants.

Maud Baheng Daizey

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.