Rubrique
Tout sur tout

Quand la mode devient responsable…

Simple, très créative et autodidacte. Voilà comment Claire Briançon, 22 ans, créatrice de la marque Circé Design, se définirait. Comme elle aime le dire, elle a eu « deux vies » : d’abord dans la gymnastique rythmique à haut niveau, puis dans la création de vêtements. Par une envie de changement et de découvrir des métiers plus manuels, la Toulousaine se tourne vers un Bac pro couture. 3 ans en école de stylisme et de modélisme s’en suivent et là, malheur, la crise du Covid-19 vient bousculer tous ses plans. Impossible de trouver une alternance, ne serait-ce qu’un stage dans les métiers de la mode. Idée de génie pour la jeune femme : « Et si je créais un Instagram pour poster mes créations en attendant que la situation se débloque ? Action, réaction ! ». Elle file acheter 30 cm de satin, publie son premier haut, et la machine commence. Sa première expérience dans le domaine de la création de vêtements remonte à son passé de sportive. Son club de gymnastique rythmique proposait à ses membres de dessiner leur propre justaucorps. Au programme : paillettes et extravagance ! Le sens du style de la jeune Claire se développe en grandissant accompagnée de sa grande sœur, âgée de trois ans de plus, qui l’emmène avec elle faire du shopping. Elle aime conseiller et associer les vêtements, sous l’œil bienveillant de ses parents qui la laissent s’exprimer librement.

Circé Design fait référence à la magicienne du même nom issue de la mythologie grecque, ou la « badass de la mythologie » comme dirait Claire. Une femme indépendante et puissante, c’est tout l’esprit auquel sa marque aspire. En tant qu’hyper créative, le mot « Design » apposé en deuxième position lui permet de poster tout ce qu’elle crée, que ce soit des vêtements, des bijoux ou encore de la poterie…

 

“On ne peut plus fermer les yeux”

 

Le respect de l’environnement fait partie des valeurs transmises à la jeune Claire. « Avec le temps, je me suis rendue compte qu’il y avait un réel problème sur cette planète, surtout au niveau des vêtements », une vraie prise de conscience pour la Toulousaine. En tant qu’ex-addict de la fast-fashion, elle a arrêté de consommer dans ces magasins du jour au lendemain. Les enjeux, tant sociaux que environnementaux, qu’entraînent cette surproduction de vêtements, c’est ce qui la pousse à développer Circé Design. Une marque qui gère sa production selon la commande avec des vêtements créés à partir de fin de stocks ou dormants et inclusive à 100%.

Circé Design est une marque dite « upcyclée », c’est-à-dire que ses créations sont faites à partir de vêtements ou de tissus déjà existants. L’upcycling est un véritable challenge pour la créatrice puisque son processus est totalement opposé à ce qu’elle a appris lors de ses années en école de mode. Les possibilités de créations sont infinies et c’est ce qui lui plaît tout particulièrement. Néanmoins, l’upcycling a ses limites selon Claire quant à sa production. Par exemple, certaines marques produisent en grande quantité des petits éléments tels que des sacs avec des doudounes en parfait état, qui auraient pu servir à des personnes dans le besoin. « Il faut penser à comment produire correctement pour ne pas perdre le fil écologique [...] Ce n’est que le début de l’upcycling, c’est normal qu’il y ai encore des erreurs. » dit-elle avec le sourire, l’avenir s’annonce radieux pour l’upcycling.

Circé Design est définitivement une marque jeune, colorée et éthique. Ses derniers mots ? « La mode de demain est à venir et je l’attends avec impatience ! ».

Cécile Pereira.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.