Rubrique
Brèves

Colin Powell, secrétaire d’Etat sous George W. Bush est décédé de complications liées au Covid-19

L’ancien secrétaire d'Etat sous George W. Bush, Colin Powell, est décédé à l'âge de 84 ans de "complications liées au Covid-19", a annoncé sa famille lundi 18 octobre. "Nous avons perdu un mari, un père, et grand-père remarquable et aimant, et un grand Américain", ont-ils déclaré dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Le communiqué précise que Colin Powell était "entièrement vacciné". L’ancien secrétaire d’Etat est décédé à l’hôpital l Walter Reed, dans la banlieue de Washington, un lieu où sont souvent soignés les présidents américains. Il a été le premier Afro-américain à occuper le poste de chef d'état-major des armées avant de devenir chef de la diplomatie américaine sous la présidence républicaine de George W. Bush.

Avocat de la guerre d’Irak, il avait notamment fait, le 5 février 2003, une allocution sur les armes de destruction massive prétendument détenues par l'Irak devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Des arguments qui avaient servi autrefois à justifier l’invasion du pays. Plus tard, il aura admis que cette prestation était une “tâche” sur sa réputation : "C'est une tâche parce que je suis celui qui a fait cette présentation au nom des Etats-Unis devant le monde, et cela fera toujours partie de mon bilan”.

Né le 5 avril 1937 à Harlem, Colin Powell a grandi à New York où il a étudié la géologie. En 1958, il entre dans les Forces armées des États-Unis avec le grade de second lieutenant. Il est envoyé dans la foulée en Allemagne de l’Ouest. Il fait ensuite partie des premiers conseillers envoyés par le président Kennedy au Viet-Nam. Mais lors d’une patrouille, il se blesse dans un piège et est contraint de quitter le territoire. Colin Powell retourne au Viêt-Nam en 1968, comme Major au sein de la 23ème division d’infanterie. Il est victime d’un accident d’hélicoptère, mais sera remarqué pour ses actes de bravoure pour sauver ses soldats. Il sera décoré à plusieurs reprises. Au-delà de sa carrière militaire bien garnie, Colin Powell va également se faire un nom dans la politique. De 1987 à 1989, il est le conseiller à la sécurité nationale du président Ronald Reagan et à ce titre préside le Conseil de sécurité nationale en remplacement de Frank Carlucci. Plus tard, George W. Bush le nomme secrétaire d’Etat, Colin Powell entre en fonction le 20 janvier 2001. Lors de la campagne électorale de 2004, Powell informe le président George W. Bush de son souhait de ne pas conserver ses responsabilités au sein du futur Cabinet : il présente ainsi sa démission le 15 novembre 2004, dès lorsque la réélection de George Bush est acquise. Il quitte son poste le 20 janvier 2005 et la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice lui succède.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.