Rubrique
Brèves

La Corée du Nord tire un missile et se justifie

La Corée du Nord a tiré ce qui semblerait être un missile de courte portée dans la mer ce lundi 27 septembre selon l’armée sud-coréenne. L’engin a été tiré depuis la province de Jagang vers la côte est du pays. “Ce projectile semble être un missile balistique” a déclaré un porte-parole du gouvernement japonais, sous couvert d’anonymat, à l’AFP. Une heure après le lancement, Kim Song, ambassadeur nord-coréen auprès des Nations unies, a justifié à l'Assemblée générale des Nations unies que son pays “a le droit légitime de tester des armes et de renforcer ses capacités de défense"“Les Etats-Unis devraient prouver dans les faits qu'ils n'ont aucune volonté hostile à notre égard. Si c'est le cas, nous sommes prêts à répondre de la même manière, mais il ne semble pas que les Etats-Unis soient prêts à prendre cette direction”, a-t-il poursuivi.

Ce test de missile intervient quelques jours seulement après que Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a laissé entrevoir la possibilité d'un sommet entre les deux Corées, tout en exigeant au préalable que Séoul abandonne sa "politique hostile". Avec cette déclaration, elle répondait au président sud-coréen Moon Jae-in qui souhaitait une fin officielle au conflit inter-coréen de 1950 à 1953. Celui-ci s’était terminé par une trêve et non par un traité de paix, laissant donc les deux pays voisins en guerre, du moins techniquement parlant. "On dirait que la Corée du Nord veut tester la sincérité de Séoul pour ce qui est de sa volonté d'améliorer les liens inter-coréens. Pyongyang va surveiller et étudier la réaction de Moon après le lancement d'aujourd'hui et prendre des décisions" a expliqué Yang Moo-jin, professeur à l'Université des études nord-coréennes, à l’AFP.

Après ce tir de missile, le Conseil de sécurité de la Corée du Sud s’est réuni en urgence. À l’issue de cette réunion, un communiqué a été publié qui déplore “ce lancement à un moment où la stabilité politique dans la Péninsule coréenne traverse un moment extrêmement critique". Le département d'Etat américain a également condamné ce dernier tir de missile dans un communiqué lundi soir : "Ce lancement constitue une violation des multiples résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et représente une menace pour les voisins de la Corée du Nord et la communauté internationale", a-t-il estimé.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.