Rubrique
Point de vue

Les enjeux dangereux des alliances forcées !

     La pandémie de coronavirus continuerait d'être un problème majeur, elle dure depuis fin 2019 et ses effets se font encore sentir dans toutes les activités et aspects économiques même avec la réouverture de certaines économies dans le monde.

La pandémie a également révélé de nombreuses faiblesses de l'économie mondiale dont la plus importante est le réseau de distribution de la chaîne d'approvisionnement qui a été gravement touché par la pandémie, ce qui a conduit certains pays à former des alliances entre eux afin de renforcer leurs approvisionnements.

Après avoir annoncé la formation d'une alliance militaire majeure dans la région indo-pacifique, le président américain Joe Biden a continué de renforcer sa position dans la région, mais officieusement en recevant, le 24 septembre 2021, les chefs de gouvernement de l'Inde, du Japon et de l'Australie. Biden, qui cherche à nouer des alliances face à l'influence de la Chine, entend relancer cette formule diplomatique appelée le Quad, ou Dialogue quadrilatéral de sécurité.

Les États-Unis et le Japon et l'Australie et l'Inde ont annoncé une nouvelle alliance afin d'améliorer leurs chaînes d'approvisionnement commerciales, surtout ceux qui sont liés à l'exportation de voitures, d'équipements médicaux et d'autres produits aéronautique et smartphone, que beaucoup de constructeurs mondiaux peinent à acquérir en ce momen.

  • Le communiqué commun signé par Joe Biden et les chefs de gouvernement australien Scott Morrison, japonais Yoshihide Suga et indien Narendra Modi, évoque la défense de « l'Etat de droit, la liberté de navigation et de survol, la résolution pacifique des conflits, les valeurs démocratiques et l'intégrité territoriale des Etats ». Dans une région où Pékin se montre parfois menaçant, ils s'engagent à « promouvoir un ordre libre, ouvert, basé sur des règles, ancré dans le droit international et non soumis à la coercition, pour renforcer la sécurité et la prospérité de la zone indo-pacifique et au-delà ».

Les États-Unis et le Japon et l'Australie et l'Inde visent à travailler ensemble pour apporter de la résilience au sein des chaînes d'approvisionnement indo-pacifique en courtisant l'Inde après son retrait du Partenariat économique régional global (RCEP), ainsi qu'à remédier aux faiblesses du système de fabrication mondial qui continue de souffrir des perturbations commerciales causées par la pandémie qui s'est déroulée parallèlement à la flambée des tensions commerciales et géopolitiques dans la région.

L'initiative vise également à renforcer l'utilisation du numérique et à diversifier les opportunités de commerce et d'investissement entre les quatre pays, notamment après la baisse du volume du commerce extérieur pour chacun d'eux pendant la crise.C'est pourquoi ces pays ont prévu d'activer certaines initiatives pour continuité de l'activité.

Les Etats-Unis, l'Australie, l'Inde et le Japon se sont enfin engagés à fournir davantage de doses de vaccins aux pays de la région, en plus des efforts consentis dans le cadre de Covax . « Nous sommes quatre démocraties de premier ordre, avec une longue histoire de coopération, nous savons comment faire avancer les choses », a déclaré Joe Biden , qui a, par ailleurs, organisé des rencontres bilatérales avec chacun de ses partenaires.

Adel Lux, conseiller en géopolitique.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.