Rubrique
Actualités

Le 1er mai, la fête du travail ou des travailleurs, célébrée de par le monde en ordre dispersé

Pourquoi le 1er mai ? Aux États-Unis, c’était la date de renouvellement des contrats d’embauche, donc l’occasion de formuler des réclamations, ce qui pouvait prendre localement un tour dramatique comme à Chicago en 1886. Le même drame se reproduit en France, le 1er mai 1891, à Fourmies, où la police tire sur la foule des manifestants, faisant 9 morts. En France, dès 1905, la CGT prend la direction du 1er mai, organisant des défilés en province, plus difficilement à Paris, très contrôlée par la police. La date sera ensuite récupérée par les régimes communistes qui en font la principale célébration de l’année.  Quant au Vatican, pour pas être en reste, il a instauré une fête de la Saint-Joseph, patron des travailleurs, qui tombe le 1er mai.

Au Royaume-Uni et en Irlande, le jour férié dédié aux travailleurs est toujours placé un lundi, le 3 mai cette année. Même chose aux États-Unis et au Canada où la fête du travail sera le 6 septembre en Australie, le 4 octobre dans plusieurs États, d’autres l’ont célébré  le 1er ou le 15 mars ; en Nouvelle-Zélande, ce sera le 25 octobre... Dans ces pays, pas de manifestations syndicales massives, mais l’assurance d’un week-end prolongé, ce qui n’est pas toujours le cas des pays restés fidèles au 1er mai si celui-ci tombe un samedi, comme cette année, ou un dimanche.

Ce jour n’est pas férié au Danemark ni au Pays-Bas et dans la plupart des cantons suisses (sauf Bâle, Fribourg, Schaffhouse, Soleure, Tessin, Thurgovie et Zurich) ; ni non plus au Japon, en Israël, à Taïwan, en Corée du Sud... mais les manifestations sont nombreuses,  traditionnellement, au Japon ce jour-là, sauf cette année pour cause de pandémie galopante dans l’archipel. Enfin, Ouzbékistan et Turkménistan, bien qu’héritiers de l’URSS où le 1er mai était une célébration importante, ont aboli cette date comme jour férié.

En 2020, le 1er mai s’était réfugié sur les réseaux sociaux, faute de pouvoir se tenir dans la rue, confinement strict oblige. Cette année, malgré la poursuite de mesures de restrictions de déplacement, plus de 150 défilés sont proposés partout en France pour la journée internationale des travailleurs.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.