Rubrique
Actualités

MARINE LE PEN : UNE DEFAITE PLUS QUE JAMAIS MOTIVANTE

Le verdict des urnes est tombé. Elle y aura cru jusqu’au bout. La candidate du
Rassemblement national (RN) n’aura pas eu sa revanche face à Emmanuel
Macron, après la débâcle de 2017. A l’heure où elle fait son entrée sur l’estrade
du pavillon d’Armenonville pour prononcer son discours, Marine le Pen essaie
de rester digne dans ce moment qui se veut être à la fois sobre, joyeux et
symbolique. Jamais un parti d’extrême droite n’aura atteint ce score (42,4 %).

Nationaliste convaincue, la candidate du RN souligne d’entrée de jeu sa
déception pour la souveraineté de la France : « Un grand vent de liberté aurait
pu souffler sur la France », avant d’attaquer directement son concurrent à qui
elle reproche une fois de plus ses « attitudes déloyales », dont elle a été victime
durant la campagne.

A aucun moment, elle ne lui adressera les traditionnelles félicitations
républicaines. Toutefois, il est dit en interne que la candidate vaincue a
téléphoné au président réélu. Aucune information sur cet échange téléphonique
n’a filtré.

Sur son état d’esprit, Marine Le Pen affirme n’avoir « aucun ressentiment, ni
rancœur ». Elle a, par la même occasion, adressée des remerciements à ses
militants en faisant un clin d’œil à ceux des territoires ruraux et ultramarins, où
elle a réalisé ses meilleurs scores.

Quant à la question de son avenir politique, la candidate du RN considère que le
score obtenu est le signe que « les Français veulent un contre-pouvoir ». Elle
entend donc prendre toute sa place dans la nouvelle recomposition du paysage
politique en continuant, dit-elle, à défendre les intérêts de la France aux côtés de
Jordan Bardella (actuel président du RN) et des autres militants avec « énergie,
persévérance et affection, pour éviter le chaos ». Va-t-elle donc rempiler pour
un nouveau mandat de député dans son fief d’Hénin Beaumont ? Va-t-elle céder
définitivement la présidence du parti à Jordan Bardella ?

Le porte-parole du parti, Sébastien Chenu, a essayé d’apporter ce matin sur
BFMTV des réponses à ces nombreuses ambiguïtés qui entourent l’avenir politique de Marine Le Pen. Pour lui elle ne devrait pas a priori reprendre la tête
du parti  « Je ne suis pas sûr que ce soit le choix de Marine Le Pen au moment
où nous nous parlons de redevenir présidente d’un parti politique, qu’elle a
mené à un niveau jamais atteint ». Quant à sa participation aux prochaines
législatives, le conseiller régional des Hauts de France n’écarte pas une
candidature dans son fief d’Hénin Beaumont.


L’autre ambiguïté se situe au niveau de l’Union nationale pour les législatives à
laquelle elle fait appel. Le RN s’allierait-il avec le parti Reconquête ! d’Éric
Zemmour ? Dans son entourage, cette alliance n’est pas envisageable à l’heure
actuelle. Ce matin, le maire de Perpignan appelait Éric Zemmour « à dégonfler
sa tête, qui est énorme », en l’appelant à cesser ses injures. L’ex-journaliste avait
eu des mots très durs pour Marine Le Pen dans son allocution suivant l’annonce
des résultats. Il rappelait le passé défaitiste de la famille Le Pen, battue pour la
huitième fois d’affilée à une élection présidentielle.


Pour l’heure, la bataille pour les législatives est lancée, et Marine Le Pen en est
consciente, raison pour laquelle elle se présente comme l’unique alternative
« face à ceux qui prétendent être de l’opposition et qui ont appelé à réélire
Emmanuel Macron ». C’est sur cette petite pique envoyée aux partisans du front
républicain que Marine Le Pen clôturait son allocution, avant d’entonner d’une
voix sèche la Marseillaise, reprise en chœur par ses militants qui sont ressortis
plus que jamais galvanisés après cette « défaite victorieuse » pour leur parti…

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.