Rubrique
Point de vue

POURQUOI ANNE HIDALGO PEINE A DECOLLER DANS LES SONDAGES ? 

Même si les sondages peuvent être considérés comme des estimations mathématiques abstraites, elles ont une véritable portée psychologique à la fois sur les candidats et sur les électeurs. Comme l’affirmait l’éditorialiste politique Olivier Bost, “les sondages révèlent des phénomènes de fond qui nous disent un peu sur l’époque politique très particulière que nous vivons.”. Loin de tomber dans une sacralisation sondagière, il importe cas même de les prendre en considération et de se mettre dans la danse lorsqu’on est candidat.  

Au jeu des sondages, la maire de Paris peine à trouver ses marques. Peinant à décoller dans les premiers sondages suivant l’annonce de sa candidature, Anne Hidalgo s’enfonce de plus en plus avec le nouveau sondage ELABE qui lui octroie 3% des voix.  

Comment expliquer ce statu quo de la candidate socialiste ? Trois raisons peuvent justifier cette situation. 

D'abord, la montée des discours extrémistes et la médiatisation du congrès des républicains. Dans un univers médiatique qui a été fortement dominé par l’officialisation de la candidature d'Éric Zemmour et le congrès des républicains, la candidate socialiste peine à se faire entendre. Les candidats à la primaire républicaine et le candidat de la reconquête n’ont cessé de mener la danse en imposant à chaque fois sur la scène politique leurs sujets favoris (immigration, sécurité, souveraineté...). Difficile pour la maire de Paris d’émerger dans ce contexte. 

Ensuite, le non-achèvement de la reconstruction du Parti Socialiste.  Qu’il en déplaise à certains, le Parti socialiste ne s’est pas encore relevé de 2017. Être candidat dans un parti qui se cherche peut s’avérer difficile. L'absence de primaire dans ce parti qui se veut être populaire a aussi décrédibilisé la candidature de la maire de Paris. Aujourd’hui , la véritable question est de savoir si les socialistes se reconnaissent dans la candidature d’Anne Hidalgo ?  

Enfin, le problème majeur est la division de la gauche pluriel et l’absence de leadership. Légions sont les candidatures qui ne cessent d’émerger à gauche. La gauche en France n’a jamais aussi été divisé. L'idée d’une union de la gauche est balayée par socialistes, écologistes et insoumis. Dans une gauche où le parti socialiste a vocation à imposer son leadership, Madame Hidalgo fait face à des oppositions virulentes. La multiplication des candidatures et l’absence de leadership ne font qu’aspirer les voix vers le centre et enfoncer de plus en plus la candidate socialiste.  

Alors que faire ? Il serait judicieux pour la maire de Paris de participer à la primaire populaire du 27 au 30 janvier 2022 initié par ces militants indépendants de gauche afin de crédibiliser sa candidature et s’imposer à gauche. 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.