Rubrique
Point de vue

VERS UN FRONT “REPUBLICAIN” AU SEIN DE LA DROITE POUR LE DEUXIEME TOUR DES PRIMAIRES ?  

Le premier tour des primaires républicaines a déjoué tous les pronostics. Très loin dans les sondages au niveau national, Éric Ciotti arrive en tête de cette première manche de la primaire fermée des Républicains. Derrière lui, la présidente de la Région francilienne Valérie Pécresse. Exit Barnier, Juvin et Bertrand qui concède une véritable douche froide, lui qui se présentait comme le candidat “naturel” de la droite. 

Fait marquant, les candidats malheureux ont tous rallié le camp de Valérie Pécresse dès la publication des résultats. Officiellement, chacun considère que la présidente de la région d’Ile de France est la seule apte à représenter la droite républicaine en avril 2022. Pour Michel Barnier, elle est la seule au regard des deux finalistes à pouvoir présider la France. 

Loin d’être un secret de polichinelle, en dépit des critères de compétence, ces ralliements s’inscrivent clairement dans un clivage idéologique. Éric Ciotti , c’est la droite dure, la droite du RPR dit-il, on peut même s’amuser à dire c’est la “LR-RN”. Son rapprochement idéologique et même amical avec Éric Zemmour qui lui a adressé ses félicitations au passage font de lui le candidat quasi- extrémiste de la droite.  

L’appel au vote à Valérie Pécresse, candidate de droite modéré, progressiste s’inscrit clairement dans la construction d’un front républicain face à Éric Ciotti, le candidat qui veut prendre un virage à droite, un peu trop à droite pour certains et donc qu’il faut freiner... 

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.