Rubrique
Actualités

Affaire Grégory : une nouvelle piste explorée, bientôt le dénouement ?

C'est un fait divers qui a marqué les dernières décennies. Celle de l'Affaire du Petit Grégory. En effet, le 16 octobre 1984, le petite Grégory, 4 ans, disparaissait. Quelques heures plus tard, on le retrouve, noyé, dans la Vologne, pieds et poings liés, son bonnet lui recouvrant le visage. Le fait divers prend rapidement une ampleur nationale et le paisible petit village des Vosges devient le théâtre d'un emballement médiatique sans précédent. Encore aujourd'hui, plus de 37 ans après, l'histoire fait encore parler.

Une nouvelle piste ?

La vérité éclatera-t-elle un jour concernant la mort du petit Grégory ? C'est la question que l'on se pose depuis de nombreuses années maintenant. Mais ce lundi 13 septembre, sur le plateau de Ca commence aujourd'hui, on a appris quelque chose d'important. En effet, Faustine Bollaert recevait les acteurs importants de cette histoire comme Etienne Sesmat ou Marie-Christine Chastant-Morand, avocate de la famille Villemin.

Cette dernière en a profité pour faire le point sur l'enquête. Elle a notamment déclaré qu'une nouvelle piste était explorée, celle de l'ADN de parentèle : "Jean-Marie Villemin veut savoir. Par rapport à Grégory, il le doit pour la mémoire de son fils. Christine est dans ce même état d'esprit, ils ont confiance, notamment avec la nouvelle piste explorée. Ils espèrent que des personnes parleront".

L'avocate en a profité ensuite pour en dire un peu plus sur ladite piste. Marie-Christine Chastant-Morand explique notamment que les investigations sont toujours en cours : Nous avons sollicité de l'instruction de Dijon pour qu'un certain nombre de mesures complémentaires soit ordonnées. On a des traces ADN, neuf profils qui n'avaient pas matché. Mais on a vu que d'anciennes affaires avaient pu évoluer grâce à l'ADN de parentèle. Au lieu de faire coïncider à 100%, on peut faire coïncider à 50% seulement. À partir de ces résultats, on recherche le profil et les caractéristiques physiques. Nous avons fait la demande pour faire ces investigations et cela a été accepté et elles sont toujours en cours. Il faut attendre le résultat". Il faudra encore attendre pour savoir si cela va marcher ou non.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.