Rubrique
Tout sur tout

Après le vote de la loi « séparatisme », Gérald Darmanin annonce le contrôle de 89 mosquées

Dans le texte de la loi « séparatisme », une procédure de fermeture des lieux de culte pendant deux mois est envisagée, en cas de propos incitant à la violence ou tendant à les encourager. 

Le 3 mars au Sénat, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé des contrôles dans 89 mosquées soupçonnées de « séparatisme », après l’entrée en vigueur de la loi « confortant le respect des principes de la République », prévoyant un élargissement des motifs de fermeture des lieux de culte.

Un contrôle des lieux de culte

L’article 44 de la loi « séparatisme » introduit une procédure de fermeture des lieux de culte incitant à la haine et à la violence pour deux mois par les autorités étatiques. Aujourd’hui, 89 sites, répartis sur 33 départements, font l’objet d’un « suivi particulier ». Après 56 contrôles effectués ces dernières semaines, 17 lieux ont déjà fermé, selon le ministère. Quatorze d’entre eux ont mis la clef sous la porte pour non-conformité des normes de sécurité. S’ils veulent rouvrir, ils doivent adhérer aux normes. Deux autres lieux ont été contraints de fermer dans le cadre de « procédures judiciaire ou administrative » et un autre pour un « lien avec une activité terroriste ». Néanmoins, dix lieux soupçonnés de séparatisme sont à présent « fermés en raison de la crise sanitaire ou pour travaux », ajoute le ministre de l’Intérieur.

Tous les lieux de culte fermés pourraient être soumis à de nouveaux contrôles après l’entrée en vigueur de la loi et de ses nouvelles dispositions, selon Gerald Darmanin.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.