Rubrique
Actualités

Procès des attentats du 13 novembre : Les premiers mots de Salah Abdeslam

Six ans après ces attaques au Stade de France, à Saint-Denis, sur les terrasses de plusieurs cafés et restaurants de la capitale et dans la salle de concert parisienne du Bataclan, la justice replonge dans le dossier pour plusieurs mois de procès. A l'occasion du premier jour de ce qui est une audience inédite, Salah Abdeslam a décidé de prendre la parole. Il a directement lâché une phrase choc.

Salah Abdeslam s'exprime pour la première fois

Alors que les parties civiles craignaient qu'il reste silencieux, Salah Abdeslam a décidé de parler. En effet, un peu avant que la cour n'interroge les accusés sur leur identité, il a tenu à dire quelques mots : :"Je tiens d’abord à témoigner qu’il n’y a pas de divinité autre qu’Allah et Mohammed est son messager". Directement, Jean-Louis Périès, qui préside, a coupé court à cette intervention. En effet, il retorque à l'accusé que le sujet de l'Islam sera assez mis sur la table lors des prochains jours.

Par la suite, Salah Abdeslam a accepté son identité mais a refusé de donner le noms de ses parents. En effet, le terroriste estime que les noms de ses parents n'avaient rien à faire dans ce procès. Lui, qui avait pris de la distance avec l'ensemble de sa famille pour combattre avec l'Etat islamique.  Enfin, interrogé sur sa profession, comme pour tous les accusés, IL a dit avoir "délaissé" sa profession "pour devenir un combattant de l'Etat islamique".

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.