Rubrique
Longread

NUEVE DE ORO

Le suspens est désormais levé. Karim Benzema est le lauréat du Ballon d’Or France Football 2022. Devançant Sadio Mané et Kevin de Bruyne après un exercice 2021-2022 exceptionnel, le numéro neuf du Real Madrid devient le cinquième joueur français à remporter la prestigieuse récompense. Il succède à Raymond Kopa (vainqueur en 1958), Michel Platini (triple lauréat, 1983, 1984, 1985), Jean-Pierre Papin (1991) et Zinédine Zidane (1998) et entre davantage dans la légende de son sport.

 

Il y eut des éditions du Ballon d’Or âprement contestées. Pis, d’autres créèrent la polémique quant à leur issue, contestée, au sens propre du terme. Toutefois, le nom du lauréat de la soixante-sixième édition du trophée récompensant le meilleur joueur de la planète sur une saison (et non plus sur une année calendaire depuis l'instauration de la nouvelle réforme) ne faisait pas l’ombre d’un doute. Se risquer à miser sur un prétendant à la consécration suprême autre que Karim Benzema ne pouvait qu'être le fait d'une personne prodigue tant l’avant-centre du Real a survolé les débats la saison dernière, et plus encore en 2022. Vainqueur de la Liga, de la Supercoupe d’Espagne et de la Ligue des champions, Benzema ne pouvait rater le bon wagon cette fois. Outre les titres collectifs, des statistiques individuelles dignes des plus grands (15 buts en C1 dont 10 lors des matchs à élimination directe !) s’agrègent à la prestation hors norme réalisée par le numéro neuf du club meringue.

 

Un prodige au sommet sur le tard 

C’est donc au théâtre du Châtelet que le natif de Bron connut sa consécration, le lundi 17 octobre 2022. Il reçut le trophée des mains de Zinédine Zidane. Zizou, dernier lauréat français avant que son cadet ne l’imite. Zizou, coach de ce dernier au Real pendant cinq saisons. Quel symbole pour ce joueur, altruiste avant d’être clinique devant les buts, et qui dut attendre sa trente-cinquième année pour toucher enfin à son rêve. Son graal.

Cet âge avancé fait de lui le vainqueur le plus âgé depuis Stanley Matthews, premier lauréat en 1956, à quarante-et-un printemps. Il témoigne avant toute autre chose d’une progression constante, une abnégation à toute épreuve, une capacité à se relever et une ambition décuplée depuis le départ de Cristiano Ronaldo. L’absence du Lusitanien à la pointe de l’attaque madrilène a donné de nouvelles responsabilités au « Nueve ». Depuis lors, c’est sur lui que reposent toutes les attentes d’un effectif vieillissant. Certes, certains piliers tels que Modric, Kroos et Carvajal ont su se régénérer afin de retrouver les sommets européens. Néanmoins, les bons résultats du Real Madrid sont invariablement conditionnés par les performances de son capitaine.

 

Une romance contrariée avec les Bleus

Paradoxalement, l’équipe de France a joué un rôle prépondérant dans la quête de Karim Benzema. Alors qu’il s’agissait d’un handicap amenuisant ses chances de succès, la mise à l’écart de l’ancien joueur de l'Olympique lyonnais lui a indirectement permis d’atteindre son niveau actuel. D’une part, en lui permettant de travailler avec acharnement, seul, à Madrid, lorsque ses coéquipiers rejoignaient leur sélection respective à chaque trêve internationale. D’autre part, en lui donnant une raison de se dépasser pour démontrer qu’il avait sa place dans le groupe champion du monde en Russie, il y a quatre ans. Une fois son retour acté, le rayonnement de Benzema chez les Bleus ajouta du crédit à sa candidature pour le Ballon d’Or.

Toutes les conditions étaient subséquemment réunies pour qu’un des apôtres du beau jeu soit récompensé. Avec le sacre de Karim Benzema, c’est le football dans son entièreté qui s’est imposé.

Application Mobile

Téléchargez Encrage Media sur votre mobile pour ne pas manquer nos dernières publications !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.